Editos

Philippe Goujon - maire du 15ème arrondissement de ParisLes cinq Centres Paris Anim du 15e, gérés par la MJC Paris XV Brancion depuis plus de 50 ans, constituent l’un des maillons essentiels de la politique jeunesse que nous développons ici, dans le 15e arrondissement, à destination d’un public familial de plus en plus exigeant.

Equipements municipaux gérés par la Mairie du 15e, dans le cadre d’une politique globale mise en place par la Ville de Paris, ces Centres offrent une palette élargie d’activités que nous avons voulue aussi variée que possible, répondant ainsi aux souhaits et aux goûts de tous, aux plus jeunes comme aux adultes, désireux de découvrir de nouvelles activités et de pratiquer de nouveaux loisirs, le tout à des tarifs particulièrement abordables.

L’Espace Jeunesse Paris 15 et le CIDJ complètent utilement le réseau des Centres Paris Anim’ du 15e, offrant à tous les informations et les conseils dont ils peuvent avoir besoin au quotidien ainsi que les réponses aux questions qu’ils peuvent se poser dans tous les domaines.

Tous ces acteurs se retrouvent désormais au mois de juin autour de la traditionnelle « fête de la jeunesse » organisée en Mairie d’arrondissement.

Quels que soient le choix et la manière dont les jeunes souhaitent vivre dans le 15e, nous nous efforcerons toujours de les aider à faire leurs premiers pas d’adulte avec pour seule ambition leur épanouissement et la réalisation de leurs vœux personnels.

 

Philippe Goujon
Maire du 15e

Hélène Bidard - Adjointe à la Maire de ParisCette nouvelle saison 2021 – 2022 s’ouvre dans un contexte sanitaire, économique et social inédit. Depuis de nombreux mois, la crise liée à la pandémie de COVID-19 bouleverse nos quotidiens, nos relations sociales et nos activités éducatives, professionnelles, extra-scolaires ou de loisirs. Pour les jeunes particulièrement, « l’âge de tous les possibles » s’est heurté à une succession de contraintes et à la fermeture des lieux de sociabilité qui s’est conjuguée à une précarité grandissante engendrant mal-être et détresse psychologique chez plus d’un tiers d’entre elles et eux.

Dans ce contexte, permettre à chaque Parisienne et Parisien de s’évader, de s’exprimer et de se retrouver par le sport, la culture ou toute autre activité de loisir est un véritable enjeu de santé publique.

Par leurs offres renouvelées et diversifiées, les 50 Centres Paris Anim’ et 13 Espaces Paris Jeunes de la Ville de Paris constituent une opportunité unique, pour les plus jeunes comme pour les plus grands, de s’aérer l’esprit, d’éveiller sa créativité, de s’ouvrir aux autres et sur le monde. Ce sont des lieux privilégiés pour s’affranchir des poncifs et des préjugés, se dessiner des horizons et des perspectives, cultiver la convivialité, l’échange et le vivre-ensemble.

Au sein de ces structures d’éducation populaire de proximité, les équipes associatives – salarié·e·s, animatrices et animateurs, professeur·e·s, dirigeant·e·s – n’ont pas ménagé leurs efforts pour maintenir autant que possible les activités malgré les contraintes règlementaires ; qu’elles en soient ici chaleureusement remerciées. En soutien, la Ville de Paris a mis en place un système d’avoirs valables sur la saison suivante pour les activités qui n’ont pas pu se tenir afin d’assurer le service rendu. Dans ce même esprit, la création d’un tarif spécifique pour les jeunes étudiant·es, apprenti·es, volontaires en Services Civiques ou bénéficiaires de la Garantie jeune a été mis en place dès la fin d’année 2020 pour leur permettre de garder un accès autonome à cette offre d’activités malgré leurs faibles ressources.

En définitive, la crise que nous traversons, teintée d’inquiétudes et d’incertitudes encore nombreuses, ne saurait assombrir notre aspiration profonde et collective à renouer avec ces moments de vie et de partage qui nous ont cruellement manqué pendant de longs mois, et qui font du lien social le cœur battant de l’aventure humaine et le terreau fertile des lendemains qui chantent.

 

Hélène Bidard
Adjointe à la Maire de Paris
Chargée de l’égalité femmes – hommes, de la jeunesse et de l’éducation populaire